DeWitt Clinton

DeWitt Clinton

De Witt Clinton est né le 2 mars 1769 à Little Britain, New York, fils du général James Clinton, qui avait servi dans les rangs français et indien et avait dirigé les troupes new-yorkaises pendant la guerre d'indépendance. Il a acquis le nom « DeWitt » de sa mère, Mary DeWitt, qui était d'ascendance néerlandaise. Clinton a reçu ses premières instructions en privé et a fréquenté la Kingston Academy et le Columbia College (plus tard l'Université). Pendant ses études de droit en 1787, il publie des lettres non signées dans le New York Journal en opposition à la Constitution des États-Unis et en désaccord avec The Federalist Papers. Après avoir été admis au barreau, il devient en 1790 secrétaire de son oncle George Clinton, le premier gouverneur de l'État de New York. DeWitt Clinton est élu républicain à l'Assemblée de New York en 1797 et au Sénat de New York en 1798. Au cours de son Pendant son mandat au Sénat, il était l'un des principaux porte-parole de l'éducation publique, à la tête de la Free School Society de New York. Dans ce bureau, il est resté jusqu'en 1815, à l'exception de deux mandats annuels. Bien qu'adhérant aux principes jeffersoniens et au parti républicain, Clinton partageait également certains intérêts avec de nombreux fédéralistes, notamment l'industrie, les banques, les routes et les canaux. En 1812, il a été soutenu par les fédéralistes contre James Madison, perdant par un vote électoral de 128 à 89. Son propre parti jeffersonien-républicain l'a destitué de la mairie en 1815. Le prochain bureau de Clinton était le poste de gouverneur de New York. Son élection en 1817 était due en grande partie à son travail sur le canal Érié. Il avait été un défenseur depuis 1815 des canaux entre la rivière Hudson et les lacs Champlain et Érié, et ses actions ont contribué à l'adoption de lois les autorisant. Martin Van Buren et une faction des républicains connus sous le nom de « Bucktails » se sont opposés à Clinton et il a ne cherche pas à se faire réélire en 1822. Cependant, sa destitution du conseil du canal suscite un ressentiment populaire et il remporte le succès de sa campagne de réélection en 1824 sous la bannière du Parti du peuple. En tant que gouverneur, il a présidé les célébrations du canal en 1825. DeWitt Clinton avait une gamme remarquable d'intérêts en dehors de la politique. Il découvrit une espèce de poisson, écrivit sur les hirondelles et les pigeons voyageurs, et publia un discours sur les progrès de la science américaine. De sa première épouse Maria Franklin, il eut 10 enfants. Il mourut le 11 février 1828 à Albany, alors qu'il était encore gouverneur.


DeWitt Clinton - Histoire

DeWitt Clinton (1769 & 82111828)
Constructeur new-yorkais
Collège Columbia 1786

Dans une série de postes élus et nommés, Clinton a façonné l'histoire de New York dans les premières décennies du XIXe siècle. Mieux connu pour ses efforts infatigables pour construire le canal Érié, qualifié de « fossé de Clinton » par ses opposants. a défendu le projet en tant que sénateur américain (1802󈝯), maire de New York (1803󈝻), membre de la commission du canal (1810󈞄) et gouverneur de l'État de New York (1817󈞃, 1825󈞈). Lorsqu'il a été achevé en 1825, le canal a transformé la nation en reliant la côte est au cœur des États-Unis, stimulant l'immigration dans la région et conduisant à la création de plusieurs villes le long du canal et à la confirmation de New York comme le plus grand centre urbain du pays.

En tant que maire, Clinton a créé le système scolaire public de New York et a littéralement contribué à façonner la ville en nommant la commission de planification qui a tracé le quadrillage des rues et des avenues. Il a préconisé la réforme sociale et promu un certain nombre d'institutions culturelles, y compris la New-York Historical Society. huit ont été accusés d'incitation à l'émeute pour avoir protesté contre le traitement d'un aîné diplômé qui a refusé de modifier son discours d'aîné sur l'insistance du président et du prévôt.

Clinton a reçu son diplôme du Columbia College en 1786, le premier diplômé du King's College post-révolutionnaire reconstitué. En 1926, pour commémorer le 300e anniversaire de la colonisation de l'île de Manhattan et le 100e anniversaire du canal que Clinton était si déterminant dans la construction, Columbia a honoré ce premier diplômé distingué en créant la chaire DeWitt Clinton dans l'histoire américaine. Un siècle plus tôt, en 1828, la famille Clinton a fait don d'un autre type de chaire au Collège : l'heure de sa mort.

Clinton n'était que l'un des éminents Colombiens qui ont façonné la première République.

Un doyen de l'école de journalisme est le biographe le plus récent de Clinton.

L'histoire de l'un des héritages durables de Clinton.

L'histoire de Columbia, vue par ceux qui ont étudié, enseigné et travaillé ici.


Histoire de la Loge

La vie de DeWitt Clinton Lodge a commencé en 1854 lorsqu'un groupe de maîtres maçons de la ville de Sandwich, qui comprenait alors la ville actuelle de Bourne, a estimé que Sandwich méritait et pouvait soutenir une loge maçonnique. Ces maîtres maçons étaient membres des loges environnantes. Beaucoup étaient membres de la Loge Fraternelle de Barnstable (Hyannis). Dans ce groupe se trouvaient des Frères comme Thomas Borden. John Harper, John Pope, Seth Nye, William Boyden, George Foreman, Charles D. Hall et Brazillia Sears, dont les noms figurent sur notre Charte qui a été publiée par la Grande Loge du Massachusetts.

Notre lodge a été recommandé et parrainé par Fraternal Lodge of Hyannis. Notre premier Vénérable Maître fut le Frère Thomas Borden qui servit en 1855-56. Frère William H. Burbank a été notre premier Grand Maître Adjoint de District qu'il a servi en 1863-64-65.

Au cours de la dernière partie de 1854, une pétition a été envoyée à la Grande Loge de Boston, demandant la permission d'établir une Loge maçonnique à Sandwich. Cette pétition a été honorée par notre Grande Loge et un mandat a été délivré au groupe de Frères ci-dessus le 15 mars 1855 instituant ainsi notre Loge. La Charte officielle a été publiée le 13 mars 1856. La copie originale de celle-ci est dans notre Loge aujourd'hui après avoir été soigneusement conservée pendant ces cent vingt-cinq ans.

Depuis 1855, DeWitt Clinton Lodge a eu quatre-vingts Maîtres Vénérables, dont certains ont servi plus d'un mandat, et onze Grands Maîtres adjoints de district. Au cours des cent vingt-cinq dernières années, notre loge a conféré des diplômes à plus d'un millier de membres ! Aujourd'hui, nous avons vingt-trois Frères vivants qui ont reçu la Médaille des anciens combattants de l'Année 󈬢 pour avoir été membre en règle pendant cinquante ans ou plus. Durant les premières années de notre loge, il y avait en moyenne vingt-deux membres. Aujourd'hui, nous comptons près de quatre cents membres.

L'article 1 de nos statuts se lit comme suit : « Cette loge doit être connue et saluée sous le nom de DeWitt Clinton Lodge ». Frère DeWitt Clinton était un ancien gouverneur de l'État de New York. Son nom a probablement été choisi pour notre loge car il a été le premier Grand Maître Provincial des Templiers d'Amérique du Nord et a grandement contribué à la diffusion de. Maçonnerie. Frère Clinton a promu la construction du canal Érié et a présidé à son ouverture. Une citation dont il était le plus fier se lit comme suit : « Mieux vaut qu'il soit maçon que pas de maçon du tout ».

Le premier site de notre pavillon était l'emplacement maintenant occupé par l'annexe de l'hôtel de ville de Sandwich, qui abritait auparavant la banque coopérative de Sandwich. Après l'incendie de ce bâtiment, en 1913, le lodge a déménagé à Carlton Hall, situé au-dessus du magasin McCann, au coin des rues Willow et Jarvis. L'accès à cette salle se faisait par un escalier extérieur. Les frères qui se souviennent de cette époque se plaignent du manque de chaleur de la pièce. Frère Blake Norris se souvient s'être blotti autour d'un petit poêle à mazout portatif pour se réchauffer.

Les pénuries de carburant pendant la Première Guerre mondiale ont provoqué une consolidation des adhésions à l'église de Sandwich. Vers 1848, lorsque le chemin de fer est arrivé ici, un boom dans la construction de grands bâtiments s'est produit. Les unitariens, les méthodistes et les congrégationalistes ont tous érigé de grandes églises. Pour chauffer l'un de ces bâtiments un dimanche, il fallait une grande quantité de bois. Par conséquent, les congrégations soucieuses de l'énergie se sont réunies pour adorer ensemble dans l'actuelle église Christopher Wren. Par conséquent, l'Église méthodiste est devenue disponible à l'achat.

DeWitt Clinton Lodge a obtenu ce bâtiment pour 8 000 $ en 1922. Comme le bâtiment ne pouvait être consacré qu'une fois l'hypothèque acquittée, ce n'est qu'en 1933 que la dette a été réglée, l'hypothèque brûlée et le bâtiment consacré. Le Dr Samuel Beale a acquis le terrain d'angle et l'a présenté au pavillon pour le stationnement. Au fil des ans, le bâtiment a été modifié de plusieurs façons. À une certaine époque, il y avait des auvents en spirale au-dessus des stations à l'est, à l'ouest et au sud. Dans les temps modernes, le bâtiment a été rénové et répond aujourd'hui parfaitement à nos besoins. Jusqu'au début des années 1920, DeWitt Clinton Lodge était membre du 31e district maçonnique de Nantucket. Depuis lors, son affiliation est avec le 32e district maçonnique de Hyannis. Pendant les premières années, et jusqu'à il y a plusieurs années. Aucun chiffre n'était disponible pour les candidats. Depuis le début des années 1900, notre regretté frère Edward D. Nickerson était le conférencier de la loge, toutes les leçons étaient verbales. Beaucoup de nos frères aînés d'aujourd'hui peuvent réciter de nombreuses parties du rituel grâce à cette procédure.

À l'heure actuelle, nous avons des membres très actifs et une liste d'officiers très compétents et dévoués. Les demandes d'adhésion ont été si nombreuses que nous avons dû tenir des réunions spéciales pour conférer les diplômes à nos nouveaux frères.

DeWitt Clinton Lodge est redevable à de nombreuses personnes pour leur aide dans la préparation de cette courte histoire de notre Lodge. Après 125 ans, il est difficile de compiler une histoire complète du passé car de nombreux documents n'ont pas été conservés en détail. Nous remercions sincèrement Mlle Roberta Hankeman, bibliothécaire à la Grande Loge, pour sa volonté d'examiner les dossiers et de nous envoyer des copies des Actes des premières années. Nous remercions également frère Everson, secrétaire de la loge fraternelle, pour avoir revu ses premiers registres. Nous sommes redevables à nos Frères âgés qui, avec leur clarté d'esprit, se souviennent des dates et des événements. Merci aussi à R.W. Bro. Kendall G. Jones pour son intérêt pour la vie du frère DeWitt Clinton, à M. Russell Lovell, historien de la ville de Sandwich, qui a fourni de nombreux détails du passé à Wor. Frère Donald Small pour ses nombreuses pistes vers des personnes ayant des connaissances utiles et frère Ben Harrison pour avoir demandé des informations à ses sœurs et à sa famille.

Comité d'histoire pour DeWitt Clinton Lodge
Wor. Columbo J. Cristofori, fr. Bruce H. Stanford, fr. Oscar Yohai
mars 1980

Biographie de DeWitt Clinton

1769-1828

“Les bénédictions débordantes de cette fontaine de bien public et d'abondance nationale seront aussi vastes que notre propre pays et aussi durables que le temps.” — DeWitt Clinton

DeWitt Clinton (1769-1828), souvent appelé le « père du canal Érié », a servi à l'Assemblée législative de l'État de New York et au Sénat américain, et a été maire de New York et gouverneur de l'État de New York. Il a fortement préconisé la construction d'un canal à travers le nord de l'État de New York pour relier l'est au Midwest, et est devenu un si ardent partisan du plan que ses opposants l'ont appelé "fossé de Clinton".

DeWitt Clinton était le neveu de George Clinton et le fils de James Clinton (1733-1812), qui a servi dans les guerres française et indienne et en tant que général révolutionnaire américain. Les réalisations de DeWitt sont nombreuses et méritent d'être étudiées plus avant. La chronologie ci-dessous n'est qu'un bref aperçu d'une carrière publique très occupée et productive.

  • 1790 — Diplômé de l'Université Columbia, avocat
  • 1790-1795 — Secrétaire particulier de son oncle, George Clinton
  • 1797-1798 — Assemblée de New York
  • 1798-1802 — Sénat de New York
  • 1802-1803 — Sénat des États-Unis
  • 1803-1815 — Maire de l'État de New York, sénateur (1806-1811) et lieutenant-gouverneur (1811-1813).
  • 1817-1823 — Gouverneur de l'État de New York
  • 1810-1824 — Commissaire du canal de New York
  • 1825-1828 — Gouverneur de l'État de New York
  • 1812 — A perdu de justesse la course à la présidence des États-Unis face à James Madison.

DeWitt Clinton (2 mars 1769 - 11 février 1828) était un des premiers politiciens et naturalistes américains qui a été sénateur des États-Unis et le sixième gouverneur de New York. À ce dernier titre, il était en grande partie responsable de la construction du canal Érié. Clinton était le chef du Parti populaire de New York et était un rival majeur de Martin Van Buren, qui était le procureur général de New York pendant le mandat de gouverneur de Clinton. Clinton croyait que les améliorations des infrastructures pourraient transformer la vie américaine, stimuler la croissance économique et encourager la participation politique, et il a fortement influencé le développement de l'État de New York et des États-Unis.


Clinton, Texas (comté de DeWitt)

Clinton, ancien siège du comté de DeWitt, était situé sur la rive ouest de la rivière Guadalupe à cinq miles au sud-ouest du site actuel de Cuero. Les premiers colons de la région étaient des membres de la colonie de DeWitt, la famille Richard Chisholm établie en janvier 1829 et la famille Andrew Lockhart plus tard en mars. La ville a gagné en notoriété pendant la querelle Sutton-Taylor. La vie dans cette région était rude et périlleuse, malgré les colonies de DeWitt au nord et la colonie de De León au sud-est. À l'automne 1829, les Comanches ont kidnappé la jeune Matilda Lockhart et trois compagnons de visite alors que les enfants ramassaient des noix de pécan au fond de la rivière Guadalupe. La fille Lockhart a été sauvée, mais elle est décédée des effets de l'épreuve, les trois autres enfants n'ont jamais été retrouvés. Vers 1839, Richard Chisholm a commencé à exploiter un ferry pour traverser la rivière Guadalupe à environ 3 et frac12 milles en dessous du confluent de la rivière et du ruisseau Sandies. Il ouvrit bientôt un magasin et un moulin à farine à cheval qui était utilisé par des colons d'aussi loin que Meyersville.

Clinton n'a été créé qu'après l'organisation du comté de DeWitt le 24 mars 1846. Chisholm, désireux d'avoir le nouveau siège du comté situé sur ses terres, a cédé 640 acres à des amis avec des instructions pour arpenter les terres et essayer d'inciter les commissaires, parmi eux Daniel Boone Friar, pour répondre à ses souhaits. James Norman Smith a arpenté la ville, qui a été nommée Clinton en l'honneur du fils de l'empereur Green DeWitt. Pourtant, les amis de Chisholm n'accordaient pas aux commissaires les terres supplémentaires requises pour un siège de comté, à la place Cameron, sur l'enquête J. J. Tumlinson à l'est de la rivière Guadalupe, est devenu le siège du comté. Alors que Clinton grandissait rapidement, ses citoyens ont contesté la décision de Cameron. Chaque ville est devenue plusieurs fois siège de comté, le dernier changement étant le résultat d'une élection en août 1850, qui a finalement fait de Clinton le siège du gouvernement.

Clinton a prospéré. La cour a eu lieu dans une maison en rondins jusqu'à ce qu'un palais de justice en rondins soit construit au coût de 400 $ en 1852. Un bâtiment à ossature a été érigé en 1855 et suivi d'un palais de justice de deux étages en 1858. Ce dernier, assuré pour 8 000 $, était le dernier palais de justice de Clinton. il a été déplacé à Cuero en 1876 lorsque cette ville est devenue le siège du comté. William Cochran Blair a organisé la première église de Clinton, Live Oak Presbyterian, en juillet 1849. Les méthodistes de Clinton ont organisé dans les années 1850. Les deux confessions ont tenu des services dans le palais de justice en rondins jusqu'en 1856, lorsque les presbytériens ont construit une église qu'ils ont partagée avec les méthodistes. Clinton n'avait pas d'école jusqu'en 1855 environ, lorsque le révérend et Mme James M. Connelly donnèrent des cours dans le cadre de leur ministère presbytérien. Pendant les années de la guerre civile, Viola Case a déplacé sa Victoria Female Academy à Clinton lorsque Victoria a été menacée par l'invasion de l'Union. L'enseignement public a commencé dans les années 1870. La première loge maçonnique du comté a été établie à Clinton. Une salle de deux étages a été construite en 1852, dans laquelle la loge de Cameron a ensuite déménagé. Le premier hôtel de Clinton était une maison en rondins avec des salles à manger à l'extérieur. Plus tard, un hôtel à ossature de deux étages était réputé pour ses huîtres fraîches. Jesse O. Wheeler de Victoria exploitait une succursale à Clinton qui réalisa des ventes de 12 000 $ et 18 000 $ en 1850 et 1851 respectivement. Parmi les avocats de la ville figuraient Henry Clay Pleasants et John W. Stayton. Le bureau de poste Clinton a été créé en octobre 1849.

William Read Scurry de Clinton, avec Fielding Jones de Victoria, a représenté le district de Victoria à la convention de sécession (1861). Pendant la guerre civile, William J. Weisiger organisa une compagnie à Clinton, qui combattit plus tard avec le bataillon de cavalerie de George H. Giddings dans la région du Rio Grande. Pendant la Reconstruction Clinton et d'autres villes environnantes ont été occupées par des troupes basées à Victoria. L'interprétation traditionnelle dit que les mauvais moments qui ont suivi la guerre ont contribué à la fameuse querelle Sutton-Taylor, qui a pris naissance à Clinton la veille de Noël 1868, lorsque Bill Sutton a tué William "Buck" Taylor. La querelle familiale qui a suivi est devenue la plus longue et la plus sanglante de l'histoire du Texas, et les résidents de Clinton ont continué d'être entraînés dans la mêlée. Le 20 juin 1874, R. P. « Scrap » Taylor et deux autres détenus dans la ville sont lynchés par des sympathisants de Sutton. La querelle s'est finalement terminée à Clinton avec le meurtre de Jim Taylor et de deux compagnons par un groupe de Cuero le 27 décembre 1875.

Bien que la querelle ait donné à Clinton une mauvaise réputation et provoqué le départ de nombreux habitants, une cause plus importante du déclin de la ville a été l'extension en 1873 du Gulf, Western Texas and Pacific Railway jusqu'à Cuero, de l'autre côté de la rivière. Le chemin de fer a incité de nombreuses entreprises et résidents de Clinton à déménager. En 1876, Cuero devint le siège du comté, et le déclin fut alors rapide pour Clinton. Les méthodistes Clinton sont restés actifs jusque dans les années 1870. Les presbytériens ont déménagé en 1883 à Cuero. Les maçons ont déménagé leur loge à Yorktown en 1877 et le bureau de poste de Clinton a fermé en 1886. La seule estimation de population disponible pour Clinton date de cette période de déclin et enregistre 150 résidents en 1885. Bien que l'école Clinton ait servi la communauté rurale environnante à partir de 1881 jusqu'en 1954, en 1900, il restait peu de preuves que la ville autrefois prospère ait jamais existé. Le grand cimetière est envahi par les broussailles.


Boulanger, DeWitt Clinton (1832&ndash1881)

DeWitt Clinton Baker, homme d'affaires, est né à Portland, Maine, le 23 novembre 1832, fils de Symonds William et Mary Ann (Watson) Baker. Il a fait ses études à la Gorham Academy et au Bowdoin College dans le Maine et aurait été apprenti dans l'imprimerie à Portland. Il a fait un voyage au Texas du Maine en passant par la Nouvelle-Orléans dans un voilier, le Onduler, avec un groupe d'arpenteurs avant 1850. À peu près au même moment, il déménagea avec sa famille à Austin, où il travailla dans le commerce de la drogue pendant vingt-cinq ans. Il épousa Mary Elizabeth Graham le 28 mai 1861 et ils devinrent les parents de neuf enfants. Baker a été nommé pour tenir des registres météorologiques officiels au Texas. Il a aidé à établir des écoles publiques à Austin et a été inspecteur des écoles de 1872 à 1877. L'école Baker dans la région de Hyde Park à Austin a été nommée en son honneur. Il a probablement organisé la première société biblique et la première bibliothèque publique à Austin et a été trésorier de l'Austin Library Association en 1875. Il était l'auteur d'un certain nombre de poèmes dont l'un intitulé "Sketches of Travel in Texas" est paru dans le Portland Transcription. Il a publié Une brève histoire du Texas depuis sa première colonie (1873) et Un album du Texas (1875). En raison de sa mauvaise santé, il a pris sa retraite du commerce de la drogue et a été employé par l'Internal Revenue Department. Baker était membre de l'église épiscopale St. David et a été directeur principal et surintendant de l'école du dimanche pendant plusieurs années. Il mourut à Austin le 17 avril 1881 et fut enterré au cimetière d'Oakwood. La maison Baker, qui a été construite en 1871, a été achetée par une sororité de l'Université du Texas en 1968, un marqueur historique a été consacré à la propriété en 1971.

Ce qui suit, adapté de la Manuel de style de Chicago, 15e édition, est la citation préférée pour cette entrée.


Histoire de la maison DeWitt Clinton

Manoir Clinton vers 1900

Le marqueur historique de DeWitt Clinton House, situé au triangle de parklet à Maspeth Avenue et 56th Terrace à Maspeth, est une reconnaissance bienvenue (et un remplacement du panneau précédent disparu depuis longtemps au même endroit) à la fois de DeWitt Clinton et du site de l'ancien maison à plusieurs centaines de pieds au nord qu'il possédait de 1807 à sa mort prématurée en 1828. Le site et les nombreuses personnes importantes qui y sont associées, ainsi que DeWitt Clinton en tant qu'individu, ont grandement contribué à l'histoire de Maspeth, dans le comté de Queens , la ville de New York, l'État de New York et les États-Unis d'Amérique, ainsi que les ramifications internationales en termes d'histoire, d'économie, de commerce, de développement et de croissance, entre autres tendances importantes.

Domaine Joseph Sackett 1724-1755

Le site mentionné par le marqueur historique était une petite colline, depuis nivelée, à plusieurs centaines de pieds au nord près d'une branche du ruisseau Newtown connue sous le nom d'English Kills. En 1724, le juge Joseph Sackett a construit un important siège de campagne décrit comme une maison à deux étages et quatre cheminées sur un terrain pittoresque près du quai de la ville de Maspeth.
La famille Sackett s'était déjà installée sur une grande étendue de terre à Maspeth en 1656, adjacente et comprenant les bas-fonds d'English Kills.

Le juge Sackett, qui siégeait à la Cour des plaids communs, était également un homme d'affaires prospère qui a amassé une superficie importante dans le New Jersey et ailleurs à New Windsor, NY - par coïncidence le lieu de naissance de DeWitt Clinton - il contrôlait la partie centrale du brevet Chambers-Southerland ainsi que plus de 8 000 acres dans la ville voisine de Blooming Grove. À New Windsor, il a également lancé le premier service de traversier à Fishkill (maintenant Beacon), NY sur la rive est de la rivière Hudson.

Domaine Walter Franklin 1755-1780

Après sa mort en 1755, la propriété de Maspeth qui comprenait le site du manoir a été vendue à Walter Franklin, un riche marchand importateur de New York. Franklin Square, autrefois à l'intersection des rues Pearl et Cherry (maintenant la rampe de Manhattan menant au pont de Brooklyn), était l'endroit où Franklin gardait son manoir et ses jardins. Le manoir, construit en 1770 et plus tard connu sous le nom de Samuel Osgood House, était utilisé par le président George Washington comme résidence pour la première année de sa présidence.

Pendant la guerre d'indépendance, le manoir de Maspeth a servi de quartier général au général britannique Joseph Warren, qui a profité de son emplacement adjacent à Newtown Creek pour lancer son invasion de Manhattan en 1776.

Domaine Isaac Corsa 1780-1807

Après la mort de Franklin en 1780, son manoir à Maspeth a été repris par sa sœur et son mari, le colonel Isaac Corsa. Corsa était un vétéran de la guerre française et indienne et aussi un marchand prospère, il s'était heurté à George Washington au début de la guerre d'indépendance et avait été emprisonné pendant un certain temps pour avoir été un sympathisant des conservateurs.

Domaine DeWitt Clinton 1807-1828

À sa disparition, la propriété est passée à la fille et au gendre de Walter Franklin, DeWitt Clinton. Pendant son mandat en tant que propriétaire - de 1807 jusqu'à sa mort en 1828 - Clinton l'a utilisé comme une retraite à la campagne. C'est ici que son plan a été formulé pour la création du canal Érié, qui aurait été inspiré par les ruisseaux lents, peu profonds et navigables adjacents à sa propriété qui se sont vidés dans l'un des grands centres d'activité économique de l'époque, la rivière de l'Est. En effet, selon les récits de l'époque, Clinton était intrigué par l'idée de créer un canal de Flushing Bay dans le Queens à Wallabout Bay à Brooklyn qui contournerait ce qui était, au début du 19ème siècle, la Hell Gate presque infranchissable au confluent. des rivières East et Harlem. De toute évidence, un canal théorique construit de Flushing Bay à Queens serait très probablement relié à Newtown Creek, qui se jette à un mile au nord de Wallabout Bay à l'East River.

Figure légendaire, DeWitt Clinton était, sans surprise, le propriétaire le plus célèbre de la propriété. En tant que fonctionnaire - Membre de l'Assemblée de l'État de New York (élu en 1798) Sénateur de l'État de New York (servi de 1798 à 1802 et de 1806 à 1807) Sénateur des États-Unis (1802 à 1803) Maire de la ville de New York (1803 à 1807, 1808 à 1810 , 1811-1815) Lieutenant-gouverneur (1811-1813) Candidat présidentiel pour le Parti fédéraliste (1812) et gouverneur de New York (1817-1822, 1825-1828) - il était l'une des personnes les plus connues à New York État et, après sa candidature à la présidence en 1812, les États-Unis.

En dehors de la politique électorale, son empreinte sur la création du canal Érié a eu des implications massives pour la ville de New York, l'État de New York et les États-Unis. L'"autoroute" de son époque et initialement ridiculisée comme "la folie de Clinton et le fossé de DeWitt", le canal Érié a transformé le commerce et les transports et a généré une énorme richesse et une croissance économique, en particulier dans la Nouvelle-Zélande. York. Historien et naturaliste avec un grand intérêt pour l'éducation, DeWitt Clinton a également joué un rôle dans l'organisation de la New York Historical Society en 1804 et fut plus tard son président (1813-1817) était un régent à l'Université de l'État de New York ( 1808-1825) membre de l'American Antiquarian Society et plus tard son vice-président (1821-1828) et a été élu à l'Académie américaine des arts et des sciences en 1816.

Succession de David S. Jones 1828-1848

Après sa mort, le gendre de Clinton, David S. Jones – un juge du comté de Queens et, à un moment donné, avocat de la New York City Corporation, a pris possession de la propriété Maspeth. Jones était le fils de Samuel Jones, considéré par beaucoup comme ayant créé le système juridique et judiciaire moderne dans l'État de New York et connu sous le nom de « père du barreau de New York ». Tandis que David Jones continuait à entretenir la propriété Maspeth, après sa retraite, il a construit un impressionnant manoir à Massapequa qu'il a nommé Massapequa Manor sur une superficie importante au nord du boulevard Merrick. une île artificielle du nom de sa femme, Mary Clinton.

Après l'achèvement de Massapequa Manor, Jones était dans une situation financière si grave qu'il a dû vendre le domaine et sortir de sa retraite. Il s'installa sur la propriété à Maspeth pour le reste de sa vie. Il était l'un des fondateurs de l'église Saint-Sauveur, située à quelques pas de sa propriété.

Domaine Edward Godfrey 1848-1870

Après sa disparition en 1848, les héritiers de Jones ont vendu la propriété Maspeth à Edward Godfrey, un marchand de cuir qui a fondé E. Godfrey & Sons (situé, par coïncidence, sur Pearl Street à côté de Franklin Square qui était à cette époque le centre de l'entreprise de tannerie à New York). Godfrey a acheté la propriété Maspeth au moment où il est arrivé à New York en provenance de West Point.

Marchand de cuir à succès - pendant près de trois décennies, son entreprise était le plus grand fabricant d'articles en cuir à New York - Godfrey a conservé les caractéristiques historiques du domaine pendant sa propriété.

Des générations ont fait la fête au “Clinton Hall”

À sa mort en 1864, ses fils mettent la propriété en vente. En 1870, il a été acheté par un laitier local nommé Philip Grussy qui a transformé la propriété en un café en plein air et une salle d'amusement. Nommé Clinton Park de Grussy, il est resté en activité pendant des décennies. Cependant, sous leur propriété, la maison a commencé à décliner dans les années 1880, l'un des fils de Clinton qui y était né a tenté de visiter la maison mais n'a pas pu entrer jusqu'à ce que son identité ait été établie. Dans les années 1890, le bâtiment avait été subdivisé en au moins quatre appartements et était utilisé comme immeuble, et au tournant du 20e siècle, des reportages ont décrit l'ancienne maison de campagne comme étant "très délabrée" et "permise pratiquement être ruiné par ses propriétaires. À ce moment-là, cette partie de Maspeth commençait à s'industrialiser.

Alors que des appels intermittents ont été lancés pour préserver et protéger la maison au cours des décennies suivantes, aucune aide pour sauver la maison ne s'est matérialisée. The last development in connection with the estate and its famous former owner was Clinton Hall (the building still being extant), an amusement hall that, after its renovation and expansion in 1927, was described as “the largest dance hall on Long Island” with “ballrooms and bowling alleys, basketball courts and a pool room…the chandelier in the ballroom weighed in at two tons and had two thousand lights.” By this time, the house itself had fallen to ruin due to vandalism and in 1933 was destroyed by a fire.

While there remains no trace of the estate and mansion that once graced this part of Maspeth and the area would be unrecognizable to previous generations, it is exactly for that reason that this replica Historical Marker is being placed back in the location of the original. There is no question that, after the recent bicentennial season of the establishment of the Erie Canal, the site that became DeWitt Clinton’s country seat should be remembered and rediscovered by the public.

Paul Graziano is an urban planning consultant & historic preservationist.


DeWitt Clinton’s Old Home

Governor DeWitt Clinton lived in a mansion in Maspeth

His Old Colonial Home at Maspeth – Its Former Glories and Changed Surroundings

On the corner of Flushing and Maspeth Avenues, only a stone’s throw from Newtown creek, in the village of Maspeth stands an old fashioned mansion which cannot but interest every admirer of colonial architecture.

It is the house in which DeWitt Clinton courted his first wife, Maria Franklin, daughter of a Quaker merchant, who died after Clinton became the governor of New York State. The house was originally the home of Joseph Sackett, judge of the court of common pleas, who died twenty years before the Revolution. It afterward passed into the hands of Walter Franklin, who became Clinton’s father-in-law. The third occupant was Colonel Isaac Corsa, of the French War, who was with the Clinton brothers at the capture of Fort Frontenac. Corsa was a Loyalist in the Revolution and was married to Sarah Franklin, sister of Walter Franklin, and was consequently Clinton’s uncle. During the Revolution, General Warren of the British forces was quartered in the mansion. Corsa died at Flushing in 1807.

A short distance away is a house once occupied by Samuel Jones, a very influential New York lawyer and politician of his time, and under whom DeWitt Clinton studied law. Jones subsequently became controller of the state. The Clinton House is a wooden gambrel roofed mansion, with clapboards below and shingle above. It has four high chimneys, which rise from brick overheads built at the commencement of the structure. Three sides of the house are adorned with verandas and the upper story lies partly under the roof.

It was there that Clinton lived after his unsuccessful contest for the presidency and when his political prospects were by no means bright. Clinton had many warm friends, however, and some of the leading men of the state and nation were accustomed to visiting him at his Maspeth home. While living there he developed the Erie Canal project which earned for him unbounded popularity and was largely instrumental in putting him in the governor’s chair despite the opposition of Daniel D. Tompkins, Rufus King and other leaders of that time.

A story connected with the house is that Clinton was downcast after his defeat and for the presidency and the attacks of his enemies and that he came to Maspeth to live in retirement, but prominent friends visited him on a cold winter’s night and awakened in him a desire to re-enter public life. Whether this be true or not, it is certain that Clinton formulated some of his greatest projects while living in Maspeth and that he left his country home to become the executive of New York State.

The old homestead some years ago was converted into a place of amusement and is now known as Clinton Park. Until the advent of the Raines law it was a favorite place for Sunday dances. Now, however, the once famous Clinton mansion, where the best society of New York City was once royally entertained, is used as a tenement for poor Polish families. The old house has sadly changed as have its surroundings. Thirty years ago the neighborhood of DeWitt Clinton’s old home in the vicinity of Newtown Creek was known as the English Kills, and less than half a century ago the creek was a stream of pure water abounding with fish, while a hunter could find lots of game.


De Witt Clinton

De Witt Clinton, the man our county was named after, was born 2 Mar 1769 in Little Britain, New York, the son of James and Mary C. (DeWitt) De Witt. He earned his Bachelor of Arts degree from Columbia College in 1786.

He married Maria Franklin on 13 Feb 1796. They had ten children. She died in 1818. He next married Catherine Jones on 8 May 1819. One namesake, perhaps a grandson, was a Captain in the 10 th Regiment, New York State Volunteer Infantry during the Civil War.

DeWitt Clinton was admitted to the New York Bar in 1789. He was initiated into political life as secretary to his uncle, George Clinton, governor of New York, from 1790 to 1795. He was a member of the New York State Assembly in 1797. He was elected to the State Senate as a Democratic-Republican from 1798 - 1802. He was a member of the Council of Appointment in 1801. He was appointed to the U. S. Senate in 1802 to fill a vacancy but resigned this office in 1803 to become mayor of New York City. He held this office from 1803 to 1807, from 1809 to 1810, and from 1811 to 1815. His years as mayor were his greatest political achievement. During 1808, he served as state senator and in 1810, he was lieutenant governor of New York. He became the leader of the Republican Party in New York about 1803.

In 1810, De Witt Clinton became Canal Commissioner and in 1811, unsuccessfully attempted to obtain federal aid for a canal that would extend across the whole state of New York to connect the Hudson River on the East with Lake Erie on the West. He set to work vigorously to arouse popular support for the undertaking as a state enterprise. The plan was finally adopted by the legislature in 1816 and a new canal commission, of which Clinton was a member, was appointed. The Erie Canal, which connects Albany to Lake Erie at Buffalo, opened the old Northwest corridor of Ohio, Indiana and Illinois to the land hungry New Englanders and facilitated upper New York State commerce to New York City and the Atlantic Ocean. The strategic importance of waterways was demonstrated during the French and Indian War, the Revolution War and the War of 1812 and proved the need for an interior water route across the Appalachians since land travel was so difficult. The canal was 363 miles long and incorporated 83 locks. De Witt Clinton presided with great pomp and ceremony at the ground breaking ceremonies at Rome, New York on July 4, 1817. Eight years later, he presided at the equally impressive ceremonies which opened the canal to commerce on 26 October 1825. Completion was fifteen years after he became Canal Commissioner. This work on the creation of the Erie Canal is his greatest personal and best remembered achievement.

Clinton sponsored humanitarian legislation and philanthropic activities and was very interested in public education. He was the principal organizer and first president of the Public School Society of New York City in 1805. He was the chief patron of the New York Orphan Asylum and the New York City Hospital. He was a founder of the New York Historical Society and was elected president in 1817. He was a founder of the Literature and Philosophy Society in 1816. He was the second president of the American Academy of Art. He was vice president of the American Bible Society and the Educational Society of the Presbyterian Church. He was a naturalist, and discovered a native American wheat and a new fish, the Salma Otsego. He was the author of "Introductory Discourse" that concerned the state of scientific knowledge in American in 1814 and "Memoir on the Antiquities of the Western Parts of the State of New York" in 1820, and numerous scientific papers.

Clinton was a political power in New York State in the early years of the 19 th century, usually in support of Thomas Jefferson and his policies. He was a Federalist candidate for presidency in 1812, supported by the Democratic-Republican opponents of the War of 1812 and by the dying Federalist Party. Clinton was defeated by James Madison, garnering 80 electoral votes to Madison’s 128. Though he lost favor with his own party in New York City, he was elected governor of New York in 1817 and was reelected in 1820. He declined to be a candidate in 1822 but was again elected governor in 1824 and was in office in 1825 when the Erie Canal, which he had done so much to further, was completed. Elected governor again, he died in office in Albany, New York 11 Feb 1828.

De Witt Clinton and/or his ancestors, have been honored by having many places named after them. Nine states, including Illinois, of course, have a Clinton County, but Illinois is the only State to also have a De Witt County. Thirty-six States have at least one town named Clinton, and of those, eight also have a town named De Witt. New York has Clinton, Clinton Corners, Clintonville, Clinton Mills, Clinton Hollow, Clinton Park, Fort Clinton, Clintondale and Clintondale Station. Illinois and Kansas have lakes named Clinton, and Michigan named a Clinton River. The first steam locomotive on the Mohawk & Hudson’s Albany to Schenectady route was named the De Witt Clinton, the first run was 9 Aug 1831.


Online Links and Resources

Pam Danley's Easy Genealogy Research Guide

New to researching your family tree? Just follow this step-by-step guide for beginners, created by a DeWitt librarian to help streamline the process.

Genealogy Links

A current selection of websites recommended for genealogical research.

Local History Links

Browse our top-recommended websites for learning more about the history of DeWitt, the Clinton County area, and the state of Iowa.


Lectures complémentaires

The standard account of Clinton is by Dorthie De Bear Bobbé, DeWitt Clinton (1933 rev. ed. 1962). For Clinton's role in the organization of the New York State canal system see Ronald E. Shaw, Erie Water West: A History of the Erie Canal, 1792-1854 (1966). Specialized studies include Howard L. McBain, DeWitt Clinton and the Origin of the Spoils System in New York (1907), and Edward A. Fitzpatrick, The Educational Views and Influence of DeWitt Clinton (1911).


Voir la vidéo: Life u0026 Times of DeWitt Clinton w. Erie Canal Museum - NYS History Month series - Schoharie Crossing